timeline

magis world

Magis, le design sans frontières
d’une entreprise italienne.

Née en 1976 dans le Nord Est de l’Italie, l’un des districts industriels les plus dynamiques d’Europe, sur initiative d’Eugenio Perazza, « entrepreneur qui pose des questions conceptuelles claires qui sont déjà une partie importante de la réponse, surtout si elles sont élaborées avec attention par un designer de talent » (Giampiero Bosoni, Domus 941, Novembre 2010), Magis est une entreprise de référence absolue dans le monde du design.

Son succès se base sur le désir de rendre accessible à un grand nombre d’utilisateurs des produits pour la maison de haute qualité fonctionnelle et technologique, développés avec les protagonistes du design international, avec une vision non seulement esthétique du projet, mais aussi éthique et poétique.

Stefano Giovannoni, Jasper Morrison, Konstantin Grcic, Ronan & Erwan Bouroullec, Marc Newson, Ron Arad, Naoto Fukasawa, Marcel Wanders, Philippe Starck, Zaha Hadid, Thomas Heatherwick, sont quelques-uns des designers qui ont collaboré avec Magis, pour donner forme à une grande collection de produits, chacun avec sa propre histoire à raconter et avec sa propre personnalité à exprimer, dans les espaces domestiques comme dans les espaces collectifs.

Dédiés à un public international (la part d’export est en effet d’environ 85%) les produits Magis sont 100 % « Made in Italy » : une garantie de haute qualité, en syntonie avec une tradition qui partant de ses racines culturelles et artisanales, à travers l’évolution stylistique et la croissance industrielle des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, continue à représenter l’un des plus grands patrimoines de l’entreprise.

Début 2010, Magis s’est transférée dans une nouvelle siège à Torre di Mosto (Venise) d’une surface totale de 98 000 m², qui se compose de deux bâtiments séparés : l’unité logistique et d’assemblage de 15.000 m2 et le bâtiment de 3.500 m2 qui abrite les bureaux et le showroom. Tous les produits les plus représentatifs de sa collection sont exposés dans le showroom: du tabouret Bombo de Stefano Giovannoni, sans doute l’un des produits les plus imités de l’histoire du design, à la Steelwood Chair de Ronan & Erwan Bourollec, récompensée par le Compasso d’Oro ADI 2011, à la collection pour enfants Me Too, développée avec de célèbres designers et experts en pédagogie. En 2008 la chaise Trioli (dessinée par Eero Aarnio) de la collection Me Too a reçu elle aussi le Compasso D’Oro, tandis qu’en 2014, ce prix prestigieux a été attribué au siège Spun, dessiné par Thomas Heatherwick.

En plus de ces récompenses et de nombreux autres prix importants dans le panorama international du design, les produits Magis sont entrés dans les collections permanentes de musées tels que le MoMA de New York, le Victoria and Albert Museum de Londres, le Centre Pompidou de Paris.

1976

Fondation de Magis srl à Motta di Livenza (Treviso)

1984

Création du premier siège social

Nuovastep
design Andries & Hiroko Van Onck
1984 a été l’année de l’escabeau Step, un projet d’Andries et Hiroko Van Onck. Il fut snobé à son premier lancement parce qu’un escabeau ne doit pas être introduit dans le circuit des magasins de décoration, mais doit rester confiné dans les boutiques d’articles ménagers. Les choses se sont passées autrement et Step a eu un énorme succès, justement dans les boutiques de décoration. Il a été le premier produit à charger les batteries de Magis, tant du point de vue du design que pour le bilan de l’entreprise et il est devenu un objet super-imité même par des éditeurs de renom. En 2003, il a été rebaptisé Nuovastep suite à un re-design.

1997

Bombo
design Stefano Giovannoni
Bombo - présenté pour la première fois en 1996 - est un objet qui est entré désormais dans l’imaginaire collectif comme le tabouret contemporain par excellence.
En plus de sa fonctionnalité, Bombo convainc pour la solution très caractérisée de l’assise en ABS moulée par injection, réglable en hauteur par vérin à gaz et proposée en différentes couleurs. Aujourd’hui Bombo est une icône, il a créé un style. Il est super copié et super imité. Mais le Bombo reste le Bombo. Ses copies sont une autre histoire, un autre chapitre qui n’est pas un chapitre de créativité et de design.
Suite à la prolifération des copies et contrefaçons en tout genre dont ce tabouret a été involontairement victime, Magis a lancé en 2014 une nouvelle version où l’élément caractérisant est la marque en acier inox « Bombo The Original » qui atteste encore plus l’originalité du produit.

1998

Dish Doctor, design Marc Newson

Dish Doctor : un égouttoir à vaisselle qui naît de l’union de deux coques aux bords arrondis en polypropylène moulé par injection standard. La vaisselle est maintenue en place par une forêt de picots au bout arrondi et de couleur contrastante, dominée par les porte-couverts, qui émergent de la forme en donnant à Dish Doctor l’aspect de la coque d’un bateau.
Comme Newson lui-même le précise : « J’ai contrôlé le moindre aspect de ce projet, jusqu’à l’emballage. Nous avons utilisé le prototypage rapide en passant du 3D à la construction du moule sans rien modifier. Cet égouttoir est réalisé en polypropylène comme tous les objets de ce type, mais les standards de production de Magis sont vraiment élevés et le résultat final est fantastique ! »

Magò, design Stefano Giovannoni
Le balai Magò est la démonstration que même un humble accessoire domestique peut se parer de couleurs et incarner des valeurs de design.
C’est un balai au manche important, agréable à saisir, qui naît de l’intention de créer un objet caractérisé par une homogénéité de forme et de matière. Réalisé en polypropylène renforcé de fibre de verre et moulé avec la technologie de l’air-moulding, Magò est aussi le premier balai qui reste debout tout seul.

2000

Air-Chair, design Jasper Morrison
Air-Chair est la première chaise monocoque conçue pour être produite avec la technologie d’injection assistée par le gaz (air-moulding). Réalisée en polypropylène et disponible en plusieurs couleurs, Air-Chair peut être utilisée aussi à l’extérieur et a été définie comme étant « une chaise d’aujourd’hui et un classique de demain ».
Eric Kentley du Design Museum de Londres l’a décrit dans ces termes: « La chaise Air-Chair de Jasper Morrison est un chef d’œuvre absolu. Elle est extraordinaire. Agréable du point de vue esthétique et d’un prix contenu, cette chaise réunit deux caractéristiques fondamentales du bon design: la simplicité et un style intemporel ».
Le tout uni et soutenu par un processus technologique particulièrement raffiné et performant.

2001

Transformation d’une société à responsabilité limitée à une société par actions

2003

Chair_One, design Konstantin Grcic
Une coque en fonte d’aluminium formée de multiples facettes triangulaires perforées.
Chair_One est construite en un certain sens comme un ballon de football, c’est-à-dire avec une série d’éléments plans unis l’un à l’autre en créant un angle pour aboutir à une forme tridimensionnelle.
Le tout en exploitant les possibilités du moulage sous pression, qui est une technologie précise permettant d’obtenir des géométries tridimensionnelles complexes à partir du métal (dans ce cas, l’aluminium).
Le résultat est une chaise où les vides l’emportent sur le plein pour en caractériser la qualité esthétique: une chaise d’aujourd’hui qui sera sûrement un classique de demain.

2004

Boogie Woogie, design Stefano Giovannoni
Généralement, les bibliothèques sont plus belles quand elles sont pleines de livres que quand elles sont vides.
Ce n’est pas le cas de Boogie Woogie, qui n’est pas seulement une bibliothèque, mais un écrin qui encadre un objet qui vous est cher ; elle est splendide même quand elle contient peu de livres ou d’objets avec son signe ondulé, dans un croisement de lignes verticales et horizontales.

SEGGIOLINA POP, design Enzo Mari
Pop, une petite chaise aux formes iconiques dessinée par Enzo Mari, est le premier produit de la collection Me Too, entré en production en 2004.
Réalisée en polypropylène expansé et pesant à peine 850 grammes, elle est donc extrêmement légère mais en même temps très résistante, ce qui permet à l’enfant de la transporter d’un endroit à l’autre de la maison et d’être ainsi autonome dans ses déplacements.

2005

Puppy , design Eero Aarnio
Les animaux occupent une place particulière dans l’imaginaire et le développement des enfants.
En particulier, les chiots sont les animaux favoris de la plupart des enfants : Eero Aarnio avait juste cette idée en tête quand il a commencé a dessiner Puppy.
Le designer tenait aussi à ne conserver que les caractéristiques les plus essentielles du chiot, exactement comme le font les enfants lorsqu’ils dessinent leurs premiers animaux avec la tête, le corps et les pattes.
Il était aussi important de prendre en considération le choix d’un bon matériau, car, de même que le processus de fabrication, ils ont un impact déterminant sur la conception globale.
Les formes rondes sont optimales dans la production d’objets en plastique, car elles permettent d’obtenir le maximum de résistance avec un minimum de matière. De plus, elles sont plus adaptées aux enfants que les formes aigues ou anguleuses.

Déjà-vu Stool, design Naoto Fukasawa.
Déjà-vu Stool : un tabouret simple, très icônique avec l’assise en fonte d’aluminium et les pieds en aluminium extrudé (disponible aussi bien dans la version polie que vernie).
Un objet à l’aspect minimaliste, qui rentre bien dans la catégorie du Supernormal créée par Fukasawa avec Jasper Morrison.
Comme l’a affirmé Issey Miyake : « Déjà-vu, la sensation d’avoir déjà été dans un endroit, d’avoir déjà fait quelque chose ou d’avoir déjà rencontré quelqu’un. Le design de Fukasawa réveille la fée, la mémoire assoupie au plus profond de nous. Même s’il est délicat et peut-être affaibli, le souvenir existe.
Naoto Fukasawa est le brillant auteur de contes de fées qui donne vie à des rêves qui peuvent se réaliser 24 heures sur 24 ».

2006

Fondation de Magis Japan à Osaka (Japon)

Voido, design Ron Arad
Fauteuil à bascule, pensé initialement pour être réalisé par injection assistée par gaz, il est présenté au Salon 2005 comme « essai de moulage », avec une faiblesse technique évidente, sous-évaluée par Magis et par le designer lui-même.
Après de nombreux essais sans résultats positifs, il fallut se rendre à l’évidence qu’il était impossible d’en venir à bout.
C’est ainsi qu’on abandonna pour Voido l’idée de l’injection assistée par gaz au profit du rotomoulage, une solution qui lui a donné une nouvelle définition esthétique, nettement meilleure.

2007

Le centre logistique est transféré à Torre di Mosto (Venise)

First, design Stefano Giovannoni
Après Air-Chair, Magis a atteint avec Chair First un nouveau record dans l’injection assistée par le gaz (d’où justement le nom First) : l’évidement de la structure ne concerne plus seulement les volumes avec une section tubulaire réduite mais aussi des volumes plus étendus comme l’assise et le dossier. Chair First est donc une chaise aux contenus technologiques extrêmement complexes qui a vu le jour après pas moins de quatre ans d’études et de recherches.

2008

Steelwood Chair, design Ronan & Erwan Bouroullec
Steelwood Chair naît de la combinaison de deux matériaux traditionnels, le bois et la tôle d’acier qui, réunis, donnent vie à une chaise à la fois simple, extrêmement élégante et raffinée, adaptée à n’importe quel type d’environnement.
Il est impossible de ne pas apprécier ou d’ignorer les contenus techniques de Steelwood Chair.
Le processus de moulage du dossier a demandé en effet un effort de recherche technologique considérable et dix phases successives ont été nécessaires pour obtenir la courbe finale du dossier.

2010

Transfert du siège social à Torre di Mosto (Venise) et inauguration des nouveaux bureaux et du showroom.

Spun, design Thomas Heatherwick
Avec Spun, Thomas Heatherwick a apporté un changement surprenant dans le mobilier de design conventionnel : une chaise fonctionnelle obtenue à partir de la rotation d’un profil à 360° autour d’un axe.
Spun incarne une attitude de défi par rapport aux règles qui est typique de Heatherwick et joue aussi avec le concept de sculpture statique qui devient une amusante pièce de design.
Quand elle est en position droite, Spun est en effet une sculpture en forme de vase tandis que quand elle est sur un côté tout le potentiel ludique de sa forme est révélé : Spun permet à qui s’y assied de tourner en rond en se balançant et d’effectuer même une rotation complète de 360°.

2011

Cyborg, design Marcel Wanders
Dans le projet de Cyborg dessinée par Marcel Wanders, il y a une partie industrielle représentée par quatre pieds et une assise en plastique, de ligne très simple, presque élémentaire, délibérément « non dessinée » et une partie artisanale « dessinée », représentée par le dossier en osier (mais qui peut être aussi en multiplis, en bois massif ou rembourré, recouvert de beaux tissus ou de cuir, et qui demain, pourra être en fer forgé ou en d’autres matériaux).
Un récit donc, de design sans fin, et c’est justement le dossier qui fixe la qualité expressive, esthétique de l’objet.

Cu-Clock, design Naoto Fukasawa
L’horloge murale Cu-Clock s’inspire des classiques pendules à coucou, dont elle stylise la forme en utilisant un matériau contemporain : l’ABS moulé par injection.

Magis Proust, design Alessandro Mendini
« Je crois que beaucoup de gens connaissent maintenant cet objet appelé « Fauteuil de Proust ».
C’est un romantique fauteuil baroque sur lequel sont peints à la main une multitude de points polychromes, avec la technique du divisionnisme. Des points qui la recouvrent complètement, sur le tissu et sur les parties en bois. C’est une œuvre de re-design.
En effet, c’est le résultat du collage entre un fauteuil style ancien et le détail d’un pré du peintre français Signac.
À partir de 1978, le fauteuil de Proust a connu de continuelles variantes dans les couleurs, les matériaux et les dimensions; il a même été réalisé en céramique et en bronze, et il a voyagé dans le monde entier et dans de nombreux musées.
Voici aujourd’hui une nouveauté vraiment inattendue. Un paradoxe qui se réalise.
Le « fauteuil de Proust » devient un objet industriel en plastique moulé par rotation.
Voici le nouveau fauteuil « Magis Proust ». Une prouesse technique et de production.
Une nouvelle énergie de couleurs et d’atmosphères pour un objet intemporel. » (Alessandro Mendini)

Piña, design Jaime Hayón
Créer une chaise en fil d’acier pour l’utilisation à l’extérieur a été le point de départ de la chaise Piña que Jaime Hayón a dessinée pour Magis.
La chaise, un projet industriel extrêmement complexe, est née de l’expérimentation menée par Magis et Hayón à la recherche d’un concept pour un projet frais et innovant.
Le résultat est une chaise en fil d’acier très raffinée, adaptée à l’intérieur comme à l’extérieur, qui unit un élément naturel comme le bois à une structure en fil d’acier créant un merveilleux effet optique « capitonné » sur l’envers du dossier.

2012

01 — ouverture du showroom à Cologne chez Design Post

04 — ouverture du showroom de Milan (Corso Garibaldi, 77)

09 — ouverture du showroom à Tokyo (1-2-3 Kitaaoyama Minato-ku)

Zartan, design Philippe Starck with Eugeni Quitllet
Magis a toujours eu l’ambition de se démarquer, comme l’indique l’origine latine de son nom qui signifie « en plus ».
Aussi, lorsque l’opportunité de travailler avec Philippe Starck s’est fortuitement présentée en avril 2010, la famille Magis - désireuse d’accentuer encore et toujours la qualité et l’innovation de ses produits - a orienté le designer vers le développement d’un objet éco-friendly, mettant en œuvre des matériaux naturels, recyclés, recyclables et biodégradables.
Philippe Starck a baptisé sa nouvelle création Zartan, issue de l’anagramme composée du nom de Tarzan : un symbole fort de la nature à l’état sauvage.

Tom and Jerry – The Wild Bunch, design Konstantin Grcic
Le projet de Tom and Jerry est le redesign d’une typologie de meuble classique, à savoir le tabouret d’atelier.
Le tabouret à trois pieds (en deux hauteurs différentes) est réalisé en hêtre massif avec parties mécaniques en plastique autolubrifié qui, grâce à la simplicité du mécanisme permet de s’asseoir sur le tabouret et d’en régler la hauteur.
Le contraste entre la beauté et la qualité visuelle et tactile du hêtre et le plastique des éléments mécaniques est un contrepoint de style qui donne une certaine flexibilité d’utilisation au produit, en en suggérant l’emploi dans les situations les plus variées et dans des contextes domestiques ou de travail : du cabinet d’architecte à la chambre d’un enfant, du bar moderne et de tendance aux espaces communs d’une école maternelle, le tabouret Tom and Jerry a sa place n’importe où et y assure à merveille sa fonction primaire.

12 — ouverture du showroom à Hong Kong (Shop 105 Home Square, Shatin)

2013

Traffic, design Konstantin Grcic
Traffic est une collection de mobilier réalisée avec des fils d’acier et des coussins rembourrés.
La corrélation entre les lignes tridimensionnelles des fils d’acier et les volumes géométriques des coussins marque un tournant significatif dans la conception de mobilier en fil d’acier. La simplicité sans prétention de cette collection lui donne une allure désinvolte. Des détails recherchés et des proportions soigneusement définies aboutissent à une élégance sans précédent.

Folly, design Ron Arad
La ligne de démarcation entre sculpture et design est très subtile dans les œuvres de Ron Arad.
Ses créations, qu’elles soient de caractère fonctionnel ou purement esthétique, sont caractérisées par le mouvement, par des lignes délicates qui donne à tous ses projets une orientation extrêmement dynamique malgré les formes simples et primitives.
Le processus créatif de Ron Arad naît de l’expérimentation du potentiel expressif des matériaux et va au-delà de la simple fonctionnalité pour donner vie à des objets à la fois plastiques et expressifs et pouvant être réélaborés pour devenir des produits pour la distribution à grande échelle.
C’est-ce qui s’est passé aussi avec Folly, le banc en polyéthylène moulé par rotation, disponible en une seule couleur (marron effet corten) et adapté à l’utilisation à l’extérieur comme à l’intérieur : un objet sculptural qui a avant tout sa fonctionnalité spécifique.

2014

Tibu, design Anderssen & Voll
Tibu est un tabouret au design extrêmement net, essentiel, calligraphique : l’assise circulaire et le repose-pieds sont unis dans une seule forme, tandis que la base et la colonne sont connectés comme des éléments dans une harmonie réciproque. Tout le tabouret est monochrome, mais les matériaux des différentes parties changent suivant leur fonction : de l’acier verni en polyèster de la structure, au polyuréthane pour l’assise, disponible également avec revêtement en tissu Kvadrat de haute qualité. Disponible avec piston à gaz pour le réglage en hauteur, ou bien en deux hauteurs fixes, Tibu est proposé dans une vaste gamme de couleurs, assortis avec tous les goûts et les décors, à la maison ou dans les espaces collectifs.

2015

Officina, design Ronan & Erwan Bouroullec
Le travail du fer forgé, processus qui donne forme au métal en l’écrasant entre le marteau et l’enclume, a une histoire millénaire. Avec cette technique, au cours de l’histoire, sont nés de multiples objets d’usage quotidien et des ouvrages d’art. La collection de tables Officina explore la possibilité de créer un nouveau langage créatif, en se confrontant à une technique très ancienne : une nouvelle étape de la longue collaboration entre Magis et les designers français Ronan et Erwan Bourollec, commencée il y a une quinzaine d’ans et qui a déjà engendré de nombreux projets de succès. Partant de ce patrimoine de recherche et d’expériences communes, un système de pieds en fer forgé a été créé pour la collection Officina, avec une géométrie originale qui permet de soutenir des plateaux de dimensions et matériaux divers : acier, bois, verre. La simplicité absolue du minimalisme rencontre le charme d’une matière première ancestrale, vivante et avec de légères imperfections qui rendent chaque pièce de cette collection unique, d’un goût sans aucun doute industriel mais marqué par un esprit profondément raffiné et élégant.

2016

Milà, design Jaime Hayón

Imagine de faire avec le plastique ce qu’il est impossible de faire avec le bois. Grâce au savoir-faire de Magis, pionnière dans l’utilisation de la technologie du moulage par injection assisté au gaz, nous sommes arrivés à réaliser une chaise riche en mouvement et expressivité, basée sur les formes du modernisme catalan, flexibles et dynamiques. Nous avons créé une chaise en plastique vraiment élégante, qui se distingue sur un marché désormais saturé. Elle a représenté pour moi un véritable défi: j’ai toujours utilisé des matériaux avec des milliers d’années d’histoires derrière eux, comme le bois, le métal et la céramique, et j’ai créé maintenant ma première production en plastique. Et j’aime ça. (Jaime Hayón)