magis world

dicono di noi

Le mot EXCELLENCE de par sa nature même, doit être utilisé avec parcimonie. Mais c’est certainement un mot approprié dans le cas de MAGIS. L’histoire exemplaire de MAGIS a toujours suivi une ligne ascendante. Une succession admirable de produits. Un choix précis des auteurs. Des stratégies extrêmement actuelles. Une communication raffinée. La politique industrielle adéquate. Puis le nouveau siège de MAGIS, un lieu ZEN, une boîte magique pour protéger ce rare phénomène.
Tout est vraiment parfait.

Alessandro Mendini

”J’ai visité Magis il y a de nombreuses années : c’était une sorte de laboratoire insolite, avec de jeunes designers qui travaillaient sur des prototypes à l’intérieur d’un périmètre de bureaux. J’ai visité maintenant la nouvelle entreprise : grande, limpide dans ses structures essentielles, avec un vaste parc au centre où donner des concerts, une salle de conférence, des bureaux, de grands espaces. Un saut énorme par rapport à l’ancien siège mais, heureusement, avec de grandes salles pleines d’objets et de projets, une idée d’exposition qui ressemble encore une fois à un laboratoire, qui donne l’idée du work-in-progress plutôt que de la galerie autocélébrative. Et c’est Perazza qui parle de ses stratégies, qui nous accompagne dans la visite et nous explique les projets un par un, de la première chaise de Jasper Morrison à la dernière de Konstantin Grcic. Dans la situation incertaine de l’industrie design oriented en Italie, on redécouvre la vérité des mots de Vico Magistretti qui exprimaient probablement la principale caractéristique du design italien : « Le design c’est comme l’amour, ça se fait à deux, il faut un designer et il faut un entrepreneur ». Perazza confirmerait, en ajoutant : « Mais c’est l’entrepreneur qui doit tenir la barre » (à chacun ses marottes). Et le voilà qui nous raconte - implacable - sa philosophie du design qui se résume en une chose essentielle : un projet a un sens s’il contient une parcelle de sincérité, une innovation technologique, une révision typologique, quelque chose en somme qui fait qu’il n’est pas la répétition de l’existant mais apporte au monde quelque chose qui, même en petit, l’enrichit. Une entreprise sérieuse, ajoute-t-il, oriente les designers dans cette direction et produit des objets ayant cette vérité incorporée. Il nous en donne un bel exemple pour expliquer sa collection pour les enfants : « je ne voulais pas prendre une chaise de succès et la faire en dimensions réduites, j’en voulais une conçue pour les enfants ». Ces derniers temps, en parlant et en voyageant, je me suis rendu compte que, dans une période aussi difficile, Magis fonctionne, produit et vend, est aimée en Italie, au Brésil et ailleurs : et ça, c’est certainement grâce à Perazza, à sa stratégie mais aussi à son groupe de travail. Bref, la société marche bien. Que dire de plus ? Chapeau.”

Vanni Pasca

« Je suis un grand admirateur de Magis.
J’admire aussi beaucoup Eugenio Perazza.
Un grand personnage, un entrepreneur courageux. Il n’existe plus beaucoup d’entrepreneurs de son calibre et les personnes comme lui se font de plus en plus rares.
Bravo ! »

Ingo Maurer

À MAGIS vont mon admiration la plus sincère et mon respect pour son credo dans la créativité intemporelle.

Marva Griffin

Jeune, énergique, innovatrice : Magis est une entreprise qui partant du plastique et du métal a créé des œuvres de design raffinées, poétiques et surprenantes. Le design industriel est un art, mais c’est aussi un processus alchimique, et Magis synthétise à travers son histoire la magie quotidienne - trop souvent méconnue - du design contemporain. Les auteurs de cette alchimie sont des visionnaires comme Konstantin Grcic, Jasper Morrison, Stefano Giovannoni, Marc Newson et surtout son fondateur, Eugenio Perazza.

Joseph Grima

« J’apprécie un chef d’entreprise qui jette les bases d’une collaboration et vole en Finlande pour une rencontre, comme cela s’est passé avec Magis quand j’ai commencé à travailler pour eux en 2003 ».

Eero Aarnio

Magis manifeste une vocation internationale. Prééminent, le processus conceptuel donne lieu au design comme projet dans le projet, en se faisant garant, cas par cas, partout dans le monde, de réalisations adéquates et opportunes. En confirmation de la manière de faire de Eugenio Perazza, l’entrepreneur qui exclut la gratuité, l’injustification, dans l’approche la plus ciblée à la raison d’être de produits qui réifient la qualité de la vision.

Decio G.R. Carugati

Magis introduit le concept de durabilité dans le design d’intérieur et donne, avec ses produits innovant et pionniers, une contribution positive à l’histoire du design.

Jan van Rossem

”Le « charme » est une chimie très importante pour Magis et nous ne pouvons pas parler des produits Magis sans les associer à l’idée de charme et de confort douillet.
La qualité des produits Magis réside dans le fait que tous semblent sortir de peintures aléatoires et possèdent quelque chose avec quoi le design le plus trendy et élégant ne peut pas rivaliser.
Après tout, ce charme est justement ce qui distingue Magis et sa philosophie.”

Naoto Fukasawa